2020

 

Une décennie s’achèveproclamée “Décennie pour la biodiversité” par les Nations Unies –, une autre commence. La biodiversité, elle, poursuit inexorablement son chemin vers l’effondrement. Un effondrement entraîné par notre manque d’indulgence, de compassion, de considération à l’égard du vivant et qui nous entraînera, tôt ou tard, dans son sillage. Sauf si

 

•  Nous suspendons notre assaut sur la biodiversité et la laissons reprendre son souffle

•  Nous considérons la nature comme autre chose qu’un gisement de ressources

•  Nous ouvrons les yeux face au déni, restons lucides face aux enjeux et résistons aux sirènes du négationnisme écologique, du positivisme béat, de la technologie salvatrice…

•  Nous renouons avec la « part sauvage du monde », trop souvent jugée nuisible ou inopportune et que nous ne cessons de meurtrir

•  Nous optons pour le courage du combat – celui qui vient avec la perte de ce à quoi nous tenons

•  Nous revitalisons notre émerveillement, notre curiosité, notre empathie…

 

Alors en 2020

Remuons ensemble les consciences, lançons l’alerte, menons le combat, trouvons les solutions et soyons acteurs·trices de l’histoire qui se joue !

 

Pour aller plus loin :

 

PhotoMatthew Abbott pour The New York Times

Biodiversité et changement climatique, même combat / Lac Conjola, Australie (31 décembre 2019)